Sphère émotionnelle

L’échangisme a renforcé notre couple !

L’échangisme a renforcé notre couple !

Quand l'échangisme nourrit la relation amoureuse.

Julie a 34 ans, après un premier mariage raté, une traversée du désert émotionnelle, elle a rencontré Jean. Avec lui elle a découvert l'échangisme. Elle nous livre son témoignage.

« Voilà dix ans que je partage la vie de Jean, cinq ans que nous sommes mariés. Nous nourrissons une passion mutuelle, autant spirituelle, émotionnelle que physique. Nous parlons de tout, sur tous les sujets et il n’y a personne d’autre au monde qui me soit aussi important que lui. Quelles que soient les circonstances, il nous est difficile de ne pas nous tenir par la main au point que nos amis se demandent si nous ne sommes pas sous l’emprise d’un philtre d’amour.

Dès le début de notre relation, nous avons ouvert un espace de parole pour exprimer nos désirs les plus intimes, un espace sacré où la confiance et l’honnêteté sont de mises, un espace de curiosité et d’acceptation de l’autre, un espace de liberté d’expression sans tabous. Notre mariage est solide, nous nous aimons totalement et le sentiment de profonde sécurité qui habite notre relation nous a permis de vivre de superbes expériences sexuelles. Mais parfois, nous laissons d’autres personnes pénétrer notre intimité. Oui parfois nous sommes libertins et échangistes.

À la base, je suis plutôt une fille sage. Mon mari lui a eu une vie sexuelle bien remplie avant de me rencontrer. Jusqu’alors, j’étais persuadée que le sexe et l’amour allaient de pair et j’étais profondément troublée à l’idée que certaines personnes puissent faire du sexe sans amour. Je n’ai jamais été inhibée sexuellement et j’ai toujours eu une forte libido, mais je dois confesser qu’avant de rencontrer Jean, je n’avais fait l’amour qu’avec trois hommes dont mon premier mari. 

J’ai toujours pensé que le mariage ne devait pas remettre en cause la libre expression de la sexualité et mon futur époux partageait la même philosophie. Quand nous nous sommes mariés nous nous sommes promis d’être honnête l’un envers l’autre, de nous respecter.

L’idée de l'échangisme n’est pas arrivée tout de suite. Pendant de nombreuses années nous sommes restés dans les clous de la monogamie. Mais, ce n’est pas l’ennui qui nous a poussé à tenter d’autres choses, c’est même le contraire : l’excitation à l’idée d’explorer d’autres univers érotiques. Je savais que mon mari nourrissait l’espoir d’un plan à trois et j’ai commencé à le titiller à ce sujet. Plus nous en parlions et plus la perspective devenait excitante, mais je me demandais comment ce fantasme pouvait se réaliser, dans quelles circonstances je pourrais me sentir à l’aise. Je me suis alors tournée vers des sites spécialisés en quête de la partenaire idéale pour moi et pour lui. Après quelques contacts infructueux, j’ai fini par dénicher la fille parfaite, expérimentée et ravie de pouvoir contribuer à l’épanouissement de notre couple. Avec Jean, nous avons beaucoup parlé avant de prendre la décision de rencontrer notre future partenaire de jeu. Nous voulions être sûrs de notre désir pour que notre invitée soit accueillie dans les meilleures conditions, qu’elle se sente parfaitement à l’aise avec nous.

L’idée que mon mari puisse être séduisant pour une autre personne le rendait plus désirable à mes yeux. La rencontre s’est organisée sur un week-end. Pour l’occasion nous avons préparé un repas de fête, la fille était super et tranquille, nous un peu nerveux et à la fois terriblement excités. Avant de rentrer dans le vif du sujet, nous nous sommes mis d’accord, si l’un d’entre nous se sentait mal à l’aise pour quelques raisons que ce soient tout s’arrêterait immédiatement.

Le repas fut charmant, décontracté et joyeux. Puis vint le moment. Tout en douceur, nous nous sommes laissés glisser dans un bain de volupté. Contrairement à ce que j’avais pu anticiper tout était simple. Bien que ni moi ni elle n'étions lesbiennes nous n'avons eu aucune réticence à jouer un peu, j’étais curieuse de ce corps de femme. Je m’étais aussi imaginée pouvoir ressentir un peu de jalousie, mais l’amour de Jean était si présent, il n’arrêtait pas de me jeter des regards pour savoir si tout était ok pour moi, de prendre ma main et de m’embrasser. Il semblait aux anges, si heureux de pouvoir partager ce moment avec moi. Je ne saurais dire combien de temps nous avons fait l'amour, mais tout a été merveilleux. Cette première aventure échangiste fut une réussite totale, nous étions plus amoureux l’un de l’autre encore. Je ne pourrais dire pourquoi exactement, mais la réalité était là, quelque chose de plus fort nous unissait. Il était donc évident que nous allions recommencer. Et nous avons recommencé avec une fille, un garçon et d’autres couples. 

À ce jour, nous sommes devenus des échangistes accomplis, ce qui ne nous empêche pas d’avoir des moments câlins juste entre nous et de passer de longues périodes d’abstinence libertine. Avant de sauter dans le grand bain de l’amour pluriel, j’avais lu beaucoup de témoignages alarmants sur l'échangisme. Pour nous c’est fantastique, mais je conçois que la chose ne puisse être adaptée à tous les couples, ni qu’elle soit indispensable pour s’épanouir. Je crois que chaque couple doit construire, par le dialogue, le paysage érotique dans lequel il souhaite vivre sa sexualité, c’est à mon sens la clé du bonheur. » 

F0419

1 membre a aimé cet article

Commentaires (1)

Poster un commentaire

Dans la même thématique

Osphères c'est avant tout...

Une information fiable, objective et diversifiée

Une approche décomplexée, éthique et responsable de la sexualité et de l’érotisme

Un espace privilégié de rencontres et d'échanges

Un univers où prévalent les principes de respect, de courtoisie et d’ouverture.

X