Sphère émotionnelle

La technologie et l'orgasme féminin

La technologie et l'orgasme féminin

La technologie et l'orgasme féminin

La technologie peut-elle aider à lever le voile sur le mystère de l’orgasme féminin ?

Est-il besoin de donner des conseils aux femmes pour qu’elles fassent jouir leur compagnon à coup sûr ? Est-il besoin de démystifier l’orgasme masculin ? À ces deux questions la plupart d'entre nous répondraient naturellement par la négative. On pourrait même dire que le verbe "démystifier", appliqué à l’orgasme masculin, a une résonance pour le moins insolite. D’ailleurs, si l'on fait une recherche internet en utilisant l'expression "démystifier l’orgasme", les résultats seront orientés principalement vers l’orgasme féminin, qui est clairement le plus étrange aux yeux… des hommes.

L'orgasme féminin est-il aussi mystérieux qu’on le prétend ?

Si l’on se fie au nombre de chercheurs qui se sont penchés sur la question, on le croirait volontiers, d'autant que les multiples expériences qui ont été réalisées pour lever le voile sur ce prétendu mystère n'ont pas été couronnées de succès. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir engagé les grands moyens, comme le démontrent les travaux du professeur Barry Komisaruk, basés sur des scanners de l'activité cérébrale féminine réalisés durant le cycle de réponse sexuelle. Mais si la science n'est toujours pas en mesure d'apporter des réponses précises, la technologie saurait-elle prendre le relais ?

Récemment, un site web nommé OMGYes, s’appuyant sur les témoignages de plus de 2 000 femmes de tous âges, a conçu une application permettant d’initier les hommes aux différentes techniques de masturbation féminine. Outre les diverses vidéos montrant des femmes en pleine séance d'auto-érotisme, le site propose des cycles d'entrainements aux caresses clitoridiennes via des écrans tactiles. On reste dubitatif quant à la démarche qui veut s'inscrire sous le label de "Science du plaisir féminin". Il y aurait ainsi un ensemble structuré de connaissances se rapportant à l'orgasme lequel obéirait à des lois objectives et dont la mise au point exigerait systématisation et méthode. Nous nous permettrons de douter de cette approche, faite de technicité objective qui semble plus adéquate pour réussir un swing de golf, un revers lifté au tennis que pour atteindre l'orgasme. Car soyons honnêtes, le plaisir sexuel et ses facettes émotionnelles ont plus à voir avec l'art qu'avec la science.

Cela dit, les femmes seront ravies de voir l'intérêt que certains portent à leurs orgasmes, ravies qu'ils ne soient plus la cerise sur le gâteau de leurs ébats, ravies de voir l’idée d’un temps érotique commençant par une pénétration et finissant par une éjaculation, clouée au pilori. Mais si elles sont suffisamment confiantes et qu'elles n'ont aucune retenue pour parler de leurs envies avec leur amant, ce site ne leur sera d’aucune utilité. Dans le cas contraire, il leur apportera peut-être, ou peut-être pas, l’aide qu'elles recherchent.

Bien sûr, et le site OMGYes le démontre, il n’existe pas qu’une seule et unique technique de masturbation mais des centaines, des milliers, des millions. En effet, chaque femme comme chaque homme, a mis en place et développé dans la genèse de ses explorations sensorielles, une technique masturbatoire qui lui est personnelle. Par conséquent, toute femme a sa propre clé orgasmique. Il est donc illusoire d'espérer tirer un enseignement véritable d'un catalogue de techniques aussi exhaustif soit-il.

Les intentions des fondateurs du site sont, soit pleines de bons sentiments et d’ignorance, soit purement mercantiles. Imaginons l’amant studieux et bienveillant qui a passé en revue et appris par cœur toutes les techniques recensées par le site. Il se retrouve en compagnie de sa chère et tendre avec un gros trousseau de clés et comme le serrurier devant une porte qu’il faut ouvrir, il va devoir les passer une par une afin de trouver la bonne. Cela risque d’être laborieux et fort ennuyeux. Nous ne prétendrons pas que le propos du site soit totalement dénué d’intérêt car il permet au novice de comprendre que le plaisir au féminin est subtil. Néanmoins, il occulte l’essentiel, à savoir que rien ne peut être plus efficace qu’une réelle et sincère communication émotionnelle. 

Soyons clairs, apprendre des techniques masturbatoires via un écran tactile est juste une perte de temps.

Il est manifeste que les hommes aimeraient croire en une recette miracle permettant de faire grimper aux rideaux toutes leurs conquêtes et nombre de spécialistes de l'orgasme l'ont laissé entendre pour faire commerce d'un savoir faire garant d'un succès assuré. Mais la réalité est tout autre. Pas plus qu'il n'existe de philtres d'amour, il n'existe de procédés magiques permettant de conduire toutes les femmes sur les chemins de la jouissance. Sans vouloir jeter la pierre au site OMGYes, nous défendons l'idée que s'il est un passe-partout susceptible d'ouvrir toutes les portes du plaisir, il ne peut prendre la forme de simples recettes de cuisine numériques, fussent-elles scientifiquement approuvées. Il est donc vain de s'escrimer sur un écran tactile car le moment venu, une seule chose fera la différence entre l'initié et le néophyte : l'écoute.

Être à l’écoute impose une disponibilité de corps et d’esprit permettant d'être attentif à ce que l’autre ressent. Sauf pour les êtres doués de la faculté intuitive de percevoir les sensations de l’autre, être à l’écoute demande un minimum de travail sur soi et la technologie en la matière ne sera d’aucun secours. L'aide la plus précieuse qu'un homme puisse trouver ne peut venir que de sa partenaire car c'est elle qui détient les clés du succès orgasmique. Par ses réactions physiques, elle montrera les voies à suivre et l'homme à l'écoute n'aura qu'à se laisser guider sans se poser d'autres questions.

Nous admettons volontiers que la science et la technologie puissent apporter leur pierre à l’édifice de la compréhension de ce grand mystère de l’orgasme féminin. La recherche dans le domaine sera sans doute en mesure de fournir quelques réponses aux nombreuses interrogations que pose le sujet. Mais encore faut-il que ces réponses soient interprétées et utilisées correctement. Si les études scientifiques sur l’orgasme féminin servent à l’édition d’articles du genre : “Cinq techniques scientifiquement testées pour faire jouir votre compagne”, nous pouvons douter de leur interêt.

Nous aimerions que la science soit en mesure de nous aider à approfondir notre connaissance de l’humain et à répondre à certaines questions. Comment bien communiquer émotionnellement avec notre partenaire ? Quel type de plaisir recherchons-nous ? Comment nait le désir ? Et tant d'autres encore !


Poster un commentaire

Dans la même thématique

Osphères c'est avant tout...

Une information fiable, objective et diversifiée

Une approche décomplexée, éthique et responsable de la sexualité et de l’érotisme

Un espace privilégié de rencontres et d'échanges

Un univers où prévalent les principes de respect, de courtoisie et d’ouverture.

X