Sphère émotionnelle

Les libertins modernes : la perte du sens

Les libertins modernes : la perte du sens

Que reste-t-il aujourd'hui de la culture libertine ?

Les libertins modernes : la perte du sens

Le libertinage au temps de la démocratisation des pratiques d'initiés.es.

De nos jours, le libertinage se limite presque exclusivement à une forme d'inconstance amoureuse, un esprit sexo-consumériste plutôt bas de gamme. Sur la plupart des sites libertins foisonnent les fiches de grossiers personnages dont le verbe laisse peu de place au doute quant à la nature de leur recherche ou l'étendue de leur culture : "slt sava ?" ... "une bonne grosse bite sa te tante ?" ...  "Bjr album ouvert Bel h tbm endurant sympa bon lécheur" ou "Coucouplan hard ce soir?". Certains d'entre eux expliquant sans sourciller qu'ils ont fait le choix d'exposer leurs attributs au meilleur de leur forme après avoir remarqué que la plupart de leurs interlocutrices leur demandaient leurs mensurations intimes dès les premiers mots de présentation. Mieux vaut en rire. Plus drôle encore sont leurs réactions offusquées face aux fins de recevoir, parfois bien piquées, qu'ils récoltent à la pelle. Il est vrai que la courtoisie la plus élémentaire est aisément découragée face aux assauts libidineux qui pullulent sur les sites de rencontres libertins.

Ces profils masculins, ne le cachons pas, ont leur pendant féminin : plantureuses créatures vous invitant à leur offrir un aller simple en avion depuis Budapest, photos de trentenaires de 50 ans aux mensurations obsolètes, professions ou situations sentimentales factices, etc. Interrogées sur leur motivations à répondre à des sollicitations en tout point douteuses, les désespérées du libertinage vous répondront qu'il est bon de se sentir désirées. La question est de savoir s'il est valorisant d'entretenir des relations avec des hommes qui baiseraient une poupée gonflable si le besoin s'en faisait sentir ? Citons enfin les libertins adultérins, qui par pure lâcheté n'assument pas leurs relations extra conjugales. Au final, force est d'admettre que le libertinage moderne se résume à une sexualité en totale perte de sens, souvent brutale, voire déshumanisée, sans rapports affectifs autres que l'affinité minimum nécessaire à l'acte sexuel expédié en mode "one shot".

Certes perdure l'existence d'un courant "tradi" revendiquant un certain idéal libertin présenté comme un art de vivre ou l'expression d'une philosophie de vie basée sur l'épanouissement sexuel, le respect de soi et d'autrui, l'honnêteté et le plaisir de goûter sans entrave la richesse des rencontres humaines. Leurs relations se nourrissent d'un lien d'amitié sensuelle et parfois d'amour authentique. Nous observons d'ailleurs que ces libertins et libertines raffinés.es ont quelques points communs avec les libertins du XVIIIe, dont ils partagent l'esprit initié ainsi qu'un certain goût pour les pratiques érotiques sophistiquées. Sur les sites de rencontres, ils et elles se distinguent à la fois par leur présentation, le bon goût et l'élégance de leur photo de profil, et bien-sûr leur courtoisie. Malheureusement lasses et las de côtoyer le pire du libertinage, ils et elles désertent les espaces de rencontres virtuels et les clubs pour se replier dans des sphères privées où a minima le respect des règles élémentaires du libertinage sera d'usage. 

La démocratisation du libertinage est un raté monumental. Pollués par la pornification des comportements, l'écrasante majorité des sites dits libertins, tout comme leur homologues clubs et saunas, ne sont que des espaces à fornication qui n'ont d'autres ambitions que d'attirer les queutards. Il est tout à fait instructif de se rendre dans un club libertin pour observer comment les affamés se jettent sur tout ce qui bouge, le regard constamment tourné vers les nouvelles arrivantes, n'hésitant à laisser choir leur sélection du moment dès lors que plus jeune et plus frais se présente à leurs yeux. Pathétique libertinage aussi de ces femmes, passablement enivrées, qui se laissent embarquer par le premier venu pour un moment "câlin" dont elles ressortent un demi-sourire aux lèvres pétries du sentiment d'avoir accompli leur mission du soir. 

Le libertinage reste cependant une expression érotique aussi respectable qu'épanouissante lorsqu'il est pratiqué avec la conscience qu'il est tout sauf une vulgaire histoire de baise. Le respect des femmes et de leur désir, argument censé donner quitus au libertin moderne, ne saurait suffire à définir la philosophie du libertinage. Libertiner c'est surtout accorder une importance majeure à la rencontre, la connexion intellectuelle et l'affinité érotique. What else ? 

Commentaires (3)

Poster un commentaire

Dans la même thématique

Osphères c'est avant tout...

Une information fiable, objective et diversifiée

Une approche décomplexée, éthique et responsable de la sexualité et de l’érotisme

Un espace privilégié de rencontres et d'échanges

Un univers où prévalent les principes de respect, de courtoisie et d’ouverture.

X