Sphère émotionnelle

SM soft, chéri fais-moi mal, mais pas trop !

SM soft, chéri fais-moi mal, mais pas trop !

SM soft, chéri fais-moi mal, mais pas trop !

Le SM soft, donnez un coup de fouet à votre libido !

Sans rejouer les 50 Nuances de Grey qui, soyons sérieux, nous parle plus des tourments psycho-sexuels d'un Charmant des temps modernes que des plaisirs insoupçonnés de l'érotisation de la douleur, penchons-nous un instant sur ces pratiques sexuelles périphériques qui séduisent de plus en plus d'adeptes. Le SM soft, c'est tendance, plus de 33% des couples de la population francophone en quête de piquant, mordant, ou cinglant érotique le pratiqueraient même régulièrement.

Pourtant, le tabou persiste et quand il s’agit d’assumer ces fantaisies érotiques, les langues ne se délient pas si facilement, et pour cause ! Rappelons que dans le DSM5 (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders), le SM figure dans la catégorie des « troubles paraphiliques », diagnostiqués chez des individus qui éprouvent une excitation sexuelle en réponse à une douleur extrême, à l'humiliation, à la servitude ou à la torture. Avec le SM soft, on est quand même loin du compte, pourtant, le doute persiste chez les amateurs qui finissent par se demander si finalement, ils ne seraient pas un peu pervers. La réponse est non. Les critères de diagnostic exigent que la personne éprouve une détresse, telle que la honte, la culpabilité ou l’anxiété liée à un fantasme sexuel, à des pulsions ou à des expériences sexuelles. Autrement dit, les formes les plus légères de SM pratiquées entre adultes consentants, y-compris le BDSM ne sont pas classées parmi les troubles en question. Une fois rassuré sur son équilibre psycho-sexuel, on peut goûter sans rougir (ou presque), aux délices épicés d’une fessée érotique ou d’une petite séance de martinet bien sentie, mais pas que ! Le SM soft, c’est aussi un plaisir cérébral, une jouissance mentale. 

Les bienfaits des jeux de rôles SM soft.

Oui le SM soft est un jeu, un jeu sexuel, un scénario érotique préalablement choisi  entre adultes consentants, mieux encore, consentants et enthousiastes ! Parce qu’il n’y a pas de bien à se faire du mal. Au contraire, le jeu SM c’est l’exploration joyeuse de sensations physiques et psychiques inédites et saisissantes. C’est aussi l’occasion d’affirmer ou de renverser symboliquement les rôles de chacun au sein du couple sans risquer le divorce ou le rouleau à pâtisserie ! Pour de nombreux couples, la nouveauté des sensations physiques, combinée à l'érotisme mental des jeux de pouvoir sexuels, apporte à leurs ébats une saveur tout à fait nouvelle. Pratiqué de manière sûre, saine, consensuelle et ludique, le sexplay sur le thème SM soft peut tout à fait renouveler une vie sexuelle engourdie par le poids du quotidien conjugal. 


Même sur le plan individuel, l’exercice du jeu de rôle SM soft ou BDSM peut s’avérer bénéfique, notamment en matière de lâcher prise. S’abandonner à l’autre, lui offrir sa soumission, ne serait-ce que le temps d’une soirée coquine, c’est aussi le jeu du dépassement de soi, de la confiance et de la complicité amoureuse. Pour la personne dominante, c’est oser exercer un pouvoir sexuel coercitif sur l’autre, accepter d’en jouir et l’assumer pleinement. C’est recevoir le don qui lui est offert, en prendre possession dans le respect des limites fixées. La soumission sexuelle, c’est le renoncement au contrôle, la domination sexuelle au contraire, exige une parfaite maîtrise de soi. En d’autres termes, la complémentarité des rôles définis par un jeu SM, permet l’exploration désinhibée de nouvelles perspectives érotiques, en même temps qu'une meilleure connaissance de soi. Mais attention, tout jeu a ses règles et celui-ci ne fait pas exception, surtout pas !

La première règle, c'est le consentement, pas un consentement mitigé, obtenu par manipulation ou menace, un vrai consentement, enthousiaste et joyeux. La seconde règle prévoit de mettre fin immédiatement à la séance dès formulation d'un safeword, un mot court qui ne sera ni non, ni oh la la, ni pitié... (inutile de risquer la fausse alerte et casser l'ambiance) mais au choix, un code couleur, rouge par exemple, ou un mot quelconque n'ayant rien à voir avec la situation. Une fois ces règles de base établies, il va de soi qu'il sera essentiel de rester attentif au plaisir de sa ou son partenaire, les deux joueurs devant avant tout prendre plaisir à jouer ensemble. 

Le choix des armes.

Inutile de chercher très longtemps les instruments de douce torture qui animeront vos ébats. Le net érotique foisonne d'accessoires dédiés (mais pour les pros de l'impro, vos placards aussi !), menottes roses fourrées, cravaches petit coeur en mousse pour les petits joueurs, chats à 9 queues et paddles en bois pour les amateurs, le choix dépendra du degré d'initiation à des pratiques qui, dans certains cas, flirtent avec un SM plus hard. Et comme l'outil ne fait pas l'artisan, il est vivement conseillé de ne pas s'essayer à certaines d'entre elles avant d'en avoir cerné les risques.

Une fois bien armés ; règles du jeu et de sécurité, accessoires adaptés, environnement soigné, que tous les voyants sont au vert, alors ne reste plus aux amants qu'à se laisser porter et vivre intensément leur expérience érotique SM soft. 

F 0419  


Poster un commentaire

Dans la même thématique

Osphères c'est avant tout...

Une information fiable, objective et diversifiée

Une approche décomplexée, éthique et responsable de la sexualité et de l’érotisme

Un espace privilégié de rencontres et d'échanges

Un univers où prévalent les principes de respect, de courtoisie et d’ouverture.

X