Sphère émotionnelle

Sur les chemins de la volupté

Sur les chemins de la volupté

Sur les chemins de la volupté

Sur les chemins de la volupté, pour une vie de couple épanouie.

Nous avons tous entendu à de nombreuses reprises qu’avoir des enfants risquait de ruiner notre vie érotique ou encore que le mariage, après quelques années, devenait morne plaine. Tout cela est absurde, comme l’est le poncif qui pousse à croire qu'en dehors du sexe à la sauce piment, il n'y a pas de salut orgasmique. Nous ne sommes pas tous attirés par le même type de voiture, ni sensibles au même style musical, artistique etc. L’érotisme est comme la vie, riche d’une multitude de couleurs et de parfums propres à satisfaire aux goûts et sensibilités les plus divers. 

Si les lignes précédentes rejoignent quelques-unes de vos réflexions sur l’amour, la volupté et le couple, alors vous aimerez Sensation, le sixième livre d'Isabel Losada, auteure anglaise au charme délicieusement atypique. Engagée dans des relations monogames, elle a toujours porté un grand intérêt à sa vie érotique. D’une précédente union ne lui reste que le souvenir amer d’une chasse à l’orgasme plus épuisante que réjouissante. Ne voulant pas revivre la même expérience, elle s’est mise en quête de nouvelles voies à explorer avec son compagnon du moment.

Son nouvel opus est le fruit d’une année de travail et de recherches, année durant laquelle elle a participé à des ateliers, fait des stages, suivi des cours, rencontré quelques maîtres tantriques et assisté à la première conférence internationale dédiée à la masturbation clitoridienne. Losada aurait-elle trouvé le job de rêve ? Pas si sûr car pour mener à bien sa mission, elle avoue avoir pris sur elle plus qu’on se saurait l’imaginer et cette longue année d’étude n’a pas été simple à synthétiser. Si beaucoup de choses peuvent être retenues de cette expérience, il y en a deux ou trois que Losada aimerait littéralement claironner.

La quête d’Isabel Losada est tournée vers la volupté plus que vers l’orgasme, qu’elle rejette non en tant que tel mais en tant qu’objectif suprême.

La volupté est présentée comme l’une des clés de réussite des relations monogames qui veulent s’inscrire dans la durée. Mais si le plaisir sexuel, la volupté, sont des facteurs prééminents d’une bonne santé relationnelle, Losada voudrait qu’ils soient exprimés avec toute la sincérité possible. En disant cela, elle pense à toutes les femmes qui, voulant faire plaisir à leur compagnon, exagèrent un tant soit peu le rendu de leurs émotions. Car il n’y a pas que l’orgasme qui peut être simulé, les sensations voluptueuses peuvent l’être aussi. Et rien n’est moins productif et plus porteur de déception que le mensonge, fut-il petit mensonge de confort. Vos compagnons, Mesdames, ont besoin de retours francs sur ce que vous éprouvez pour s’améliorer et vous combler.

Isabel Losada ne nie pas qu’il faille un peu de courage pour dire franchement ce que l’on aime pas, mais elle soutient qu’avec tact et amabilité, tout est possible. Elle reconnaît avoir eu beaucoup de mal à avouer à son partenaire que la pénétration ne lui donnait pas entière satisfaction. Mais pour aller de l’avant, il est indispensable d’être honnête. De nombreux couples se séparent faute d’avoir su l’être.

Concernant l’orgasme, Isabel Losada veut jeter un pavé dans la mare et appelle à une véritable rébellion contre la dictature de l’orgasme. Oui, il est bon d’avoir des orgasmes mais ils ne doivent pas conditionner la réussite de l’aventure érotique. Pour elle, la focale doit s’élargir à toutes les sensations corporelles, des plus ténues aux plus puissantes. Être à l’écoute de son corps, de ses moindres réactions est la meilleure disposition mentale qui soit. Une belle et longue plume, douce à souhait, que l’on fait danser sur votre peau peut faire vibrer votre corps de plaisir. Les doigts de votre bien-aimé qui caressent votre bras peuvent provoquer des sensations fort agréables. Restez disponibles aux plus subtiles des sensations et si votre esprit s’échappe, ramenez-le à l’instant présent, comme le font les adeptes de la méditation. 

Parmi les différentes expériences qu'elle a vécues, elle a un faible pour celle initiée par Nicole Daedone qui défend le concept de "slow sex" et de méditation orgasmique. Pour cette dernière, chaque femme peut avoir un orgasme en moins de 15 minutes si elle est parfaitement relaxée et si elle centre son attention sur les sensations procurées par de fines caresses de son clitoris. La méditation orgasmique ne sert pas de préliminaires à un quelconque coït, elle est une pratique à part entière. Les caresses doivent être douces, le but étant d’explorer l’infinité des émotions que le clitoris est en mesure de susciter. Celui qui caresse, le "caresseur", doit être comme un musicien, à l’écoute des vibrations. Celle qui est caressée doit se libérer de toute velléité d’anticipation et rester au moment présent. Comme toujours, il faut être deux pour dialoguer.

Un autre jeu érotique a particulièrement plu à Isabel Losada.

Il a pris la forme d’un challenge de 30 jours, durant lesquels son compagnon a accepté de ne pas éjaculer. "Pour moi ce fut fabuleux" raconte-t-elle. "Il était forcé d’y aller tout doux et d’être totalement focus sur les sensations. J’avais l’impression qu’il surfait sur mes ressentis. Une autre manière de se connecter complètement". 

En aucun cas le message d’Isabel Losada ne doit-être entendu comme un réquisitoire contre l’orgasme. L’orgasme fait partie du menu, mais c’est un mets parmi d’autres. En fin de compte, ce que nous devons retenir de sa pensée, c’est l’idée d’une sexualité qui s’apprend et se travaille, car, dit-elle, la nature délicate, mystérieuse du plaisir féminin mérite quelques études et explorations. Nul besoin, comme le pensent certains couples, de développer un penchant pour le BDSM, l’échangisme ou la pluralité pour enrichir sa vie sexuelle. Il y a suffisamment de territoires à découvrir pour être heureux en couple pendant plusieurs vies. 

Poster un commentaire

Dans la même thématique

Osphères c'est avant tout...

Une information fiable, objective et diversifiée

Une approche décomplexée, éthique et responsable de la sexualité et de l’érotisme

Un espace privilégié de rencontres et d'échanges

Un univers où prévalent les principes de respect, de courtoisie et d’ouverture.

X