Sphère sociétale

Quelle éducation sexuelle avons-nous reçue ?

Quelle éducation sexuelle avons-nous reçue ?

A quoi ressemble votre éducation sexuelle ? En avez-vous seulement reçu une ? 

Si oui, il est fort peu probable que l’on vous ait parlé d’autre chose que de puberté, "plomberie" et prévention, le tout baigné dans un jargon de biologiste. Le concept d’éducation sexuelle n’a pas évolué d’un pouce depuis les années 70 et il serait temps de proposer une éducation érotique abordant les notions de consentement, de respect, de sensualité, de pratiques, de jouissance et d'orgasme. Il est regrettable de laisser la jeunesse du 21ème siècle se fourvoyer sur les chemins pernicieux tracés par les éducateurs pornographes. Donc, si vous n’avez jamais reçu d’éducation sexuelle digne de ce nom, voici quelques points auxquels vous pouvez consacrer un temps de réflexion.

Nous vivons dans un monde où l’hétérosexualité est la norme et la notion de genre binaire. Ce cadre de pensée quelque peu restreint ne nous aide pas à comprendre le sexe comme autre chose qu’un pénis pénétrant un vagin et à reconnaître l’érotisme dans son immense et magnifique diversité. Pourtant la luxuriance existe et chacun d’entre nous a un terrain de jeu qui lui ressemble, encore faut-il pouvoir le découvrir. Nous devons être conscients que les médias, notre entourage, nos relations, influencent la façon dont nous développons notre propre sexualité et que nous conformer à des standards en la matière n’est pas productif. La sexualité n’est pas une science exacte mais plutôt une somme de cas d’espèces dont certains se ressemblent tout en étant différents et d’autres diffèrent tout en ayant des points communs. 

Le consentement et l'enthousiasme devraient être les principales fondations de la relation érotique.

Sans consentement, l’activité érotique n’a pas lieu d’être. Personne ne peut s’arroger le droit de vous imposer des pratiques qui ne sont pas en adéquation avec vos attentes, vos désirs et leurs frontières. Pour éviter tout malentendu, vous pouvez utiliser des "safecodes" qui permettent de prévenir votre partenaire qu’il dépasse vos limites. Il ne faut pas perdre de vue que chacun doit définir son univers érotique et qu’en tout état de cause, il ne faut jamais s’aventurer au-delà de ce que nous jugeons acceptable.

Le sexe peut être l’une des choses les plus merveilleuses qui soit. Cela dit, de nombreux facteurs peuvent modifier votre capacité à donner et recevoir du plaisir : votre éducation, votre santé mentale et physique, la confiance que vous avez en vous ainsi que votre habileté à communiquer avec votre partenaire de jeu. Il se peut donc que vous ne retiriez aucun plaisir de l’activité sexuelle et que vous en souffriez. Dans ce cas, plutôt que renoncer au plaisir ou pire, accepter de faire l’amour par obligation conjugale, posez les choses sur la table, ouvrez le débat, discutez et essayez de déterminer ce qui peut changer. Prenez du temps pour explorer de nouvelles idées, trouvez votre rythme, apprenez à connaître votre corps et pour cela, la masturbation est une alliée qu’il convient de ne pas négliger. Et n’oubliez jamais que personne ne peut vous obliger à faire des choses avec lesquelles vous n’êtes pas confortable.

Aimez-vous et respectez-vous !

Oubliez les magazines et leurs stéréotypes auxquels 99% d’entre nous ne peuvent se conformer et apprenez à vous apprécier tel que vous êtes. Qu’importe la taille de votre pénis ou la forme de vos seins, considérez à sa juste valeur ce corps, non pornifié, non photoshopé, source d’extraordinaires jouissances. Prenez du temps pour comprendre son fonctionnement, ses potentialités et ses limites. 

Même si le fait d’écouter son instinct n’est pas quelque chose qui nous est enseigné dès le plus jeune âge, cela devient essentiel quand il s’agit de faire des rencontres via le net. Être conscient des dangers et de ses propres limites en matière de sexualité est le meilleur moyen d’assurer sa propre sécurité. Quelle que soit la manière dont vous avez été éduqué, vous n’avez pas à rester impassible devant une personne qui vous met dans des situations embarrassantes, inconfortables. Vous devez apprendre à dire non et faire respecter ce non. 

Quand une personne dépasse les bornes de la bienséance, qu’elle semble ne pas prendre en compte vos désirs et s’affranchir de votre consentement, dites-vous bien qu’en aucun cas vous n’êtes responsable. Écoutez votre instinct, il vous titillera toujours pour vous dire que les choses ne tournent pas rond, que certains éléments de votre relation ne sont pas sains. Soyez en conscience.

Poster un commentaire

Dans la même thématique

Osphères c'est avant tout...

Une information fiable, objective et diversifiée

Une approche décomplexée, éthique et responsable de la sexualité et de l’érotisme

Un espace privilégié de rencontres et d'échanges

Un univers où prévalent les principes de respect, de courtoisie et d’ouverture.

X